Ce qui fait plaisir à votre nouveau-né

/Ce qui fait plaisir à votre nouveau-né
Ce qui fait plaisir à votre nouveau-né2018-09-29T13:29:08+00:00

Ce qui fait plaisir à votre nouveau-né

Son plus grand plaisir c’est d’être avec vous, dans vos bras. Il aime la tétée ; être bercé, être changé, être baigné, et, après le bain, pouvoir remuer librement ses jambes avant d’être rhabillé, tout en vous écoutant lui raconter des histoires. Quand il gigote ainsi, il aime que l’on participe à sa joie. Il aime votre voix, le contact de votre main.

› Il aime le calme, la lumière douce.

› Si vous voyez votre bébé « contracté » -les poings très serrés ou se tortillant sans pouvoir se détendre- essayer de l’apaiser par ses quelques messages légers, par des effleurements, des tapotements très doux, en le berçant dans vos bras. Vous verrez cela lui fera un grand plaisir, à vous aussi d’ailleurs.

Il ne faut pas oublie que dans ce domaine l’interaction joue :

L’enfant nerveux irrite ceux qui s’en occupent ; l’enfant calme les détend. Lorsqu’un bébé pleure beaucoup, il est important de prendre sur soi pour rester calme et ainsi transmettre cet apaisement au bébé.

Ce qui lui sera Désagréable

› Avoir faim et soif. Etre trop ou pas assez couvert. Avoir des vêtements serrés ; les élastiques en particulier.

› Etre porté sous les bras sans être retenu par les fesses.

› Qu’on le fasse sauter en l’air, car à cet âge le risque et grand du «  syndrome du bébé secoué »

› Les allées et venues bruyantes dans sa chambre, les éclats de voix, la radio, la télévision, les portes qui claquent, la fumée de cigarette.

Ne dites pas que si votre bébé pleure la nuit ; qu’il est capricieux et exigeant : il ne fait pas encore différence entre le jour et la nuit dans le ventre de sa mère, il été nourri à volonté ; il ne peut pas encore rester à jeun plusieurs heures. Il va avoir besoin de puiseurs mois pour s’adapter.


Vous voyez surtout le mot « Maman » dans tous les échanges, les articles et les conseils.  
Le servage n’est pas qu’un changement de nourriture, ou que le passage du sein au biberon ou à la cuillère.